La véritable histoire de Saint-Tropez

La véritable histoire de Saint-Tropez

À l’évocation de Saint-Tropez, l’on pense tout de suite à Brigitte Bardot, aux longues plages ponctuées de transats bleus rayés de blanc, voire, pour les gourmands, à une succulente spécialité délicatement crémeuse. Il est donc grand temps de revenir aux sources d’un passé beaucoup plus ancien, fait de combats, mais aussi de riches mariages culturels et d’influences maritimes séculaires.

 

L’ histoire de Saint-Tropez , une légende !

La légende murmure que le village naquit en l’an 68, alors que le corps de Saint Torpès, intendant de Néron et martyr chrétien supplicié, abandonné sur l’Arno, échoua ici même. Une chapelle lui fut élevée et son nom fut donné au village. Les Romains, les Sarrasins puis les Génois devinrent tour à tour maîtres de la baie. Le village connut une période de totale autonomie, avant d’être ramené au sein de la Couronne par Colbert, peu enclin à accepter ce type de statut. Comme aux premiers temps, le village vit alors au rythme de la mer. La pêche est très active, de même que le cabotage et le commerce maritime, du vin notamment.

 

Histoire de Saint-Tropez - Musée Citadelle - Tourist Office Saint Tropez - Photographe Zoé de St Tropez

Musée Citadelle – Plan ancien de la localité

L’arrivée du chemin de fer aura raison de cette prospérité et peu à peu le tourisme prendra la première place des activités économiques de la baie. À la fin du XIXème siècle, Guy de Maupassant en apprécie encore l’activité portuaire, bientôt rejoint par le peintre Paul Signac qui s’y installe et y peint de magnifiques toiles. Les peintres Matisse, Manguin, Marquet ou encore Bonnard viennent à leur tour en capter la lumière et ses variations infinies bientôt suivis par le monde des lettres : en ce premier quart du XXème siècle, le paisible Saint-Tropez amorce un pas décisif vers la célébrité.

 

Pour le bien-être du corps et de l’esprit : Spa Sezz by Payot

Et puisqu’il est question de début du XXème siècle dans cette chronique dédiée à l’histoire de Saint-Tropez, l’hôtel Sezz Saint-Tropez rend hommage à une grande figure féminine de l’époque, le docteur Nadia Payot qui devint, en 1913, l’une des premières femmes médecins de France. S’intéressant tout particulièrement à la jeunesse du visage et à un équilibre du corps et de l’esprit passant par le mouvement, elle élabora notamment une technique gestuelle et une gamme de produits que nous mettons, au Spa Sezz by Payot, à notre tour à la disposition de nos hôtes.

~oOo~

Crédits photographies : Tourist Office Saint-Tropez – Photographe Zoé de St-Tropez

One Response

  1. […] notre premier volet de cette petite chronique historique s’arrêtait au seuil de la première guerre mondiale, […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>